Histoire de la mode masculine : les grandes tendances

mode homme

De l’Antiquité au Moyen-âge

Avant l’antiquité, rien ne semble indiquer que les hommes aient été dépendants de la mode, au niveau vestimentaire qu’ornemental. Les vêtements, en peaux issues de la chasse, ne servent alors qu’à se protéger du froid et des éléments.

L’antiquité est l’époque durant laquelle on observe le passage de vêtements en peaux de bêtes aux étoffes tissées (entre 7000 et 4000 avant JC). Le vêtement change alors en fonction des modes de vie et des climats, mais assez peu selon des critères ethniques.

A l’époque de l’empire romain, il n’est pas encore question de mode masculine. La toge est alors le vêtement le plus important composant la parure vestimentaire générale. La plupart des citoyens portaient une simple tunique, malgré la décision de l’empereur Auguste qui rend obligatoire le port de la toge. Il s’agit d’une simple bande de tissu que l’on drape sur l’épaule et le bras gauche. L’épaule droite reste alors découverte.

Il existait plusieurs toges, avec des tailles et des couleurs différentes. Chaque modèle correspondait au sexe, au rang ou à la profession. Il n’était pas encore question de mode à proprement parler, mais, plus de reconnaissance sociale.

Du moyen-âge au XVIIIsiècle

Les costumes, durant le moyen-âge étaient simples, uniformes, et bien souvent semblables d’un pays à l’autre. Ils étaient en majorité fabriqués en laine, matériau le plus résistant à l’usure et disponible en quantité. Les hommes portaient une tunique, un morceau de tissu rectangulaire percé d’un trou pour la tête.

Le XIIIe siècle a vu de gros progrès dans le domaine de la teinture. Les classes aisées commencent alors à arborer des tenues qui laissent présager de leur niveau social. Ils sont aidés dans cette démarcation par l’arrivée de tissus précieux venus d’orient, de velours et de satins italiens. Les différences se jouaient surtout au niveau des accessoires car les plus nobles portaient des colliers et des bagues en or. Les chapeaux commence aussi à faire certaines apparitions à l’extérieur.

La mode de l’époque connait sa période la plus faste à la fin du XVIIIe siècle, à la cour de Louis XVI. Bien que la mode féminine soit largement en avance, les hommes commencent réellement à être influencés. Le roi, qui dansait, fardé de rouge et de rose était imité. Ce n’est qu’à partir de la renaissance que les hommes se mettent à suivre des modes avec différents éléments comme le collant ou encore les pantalons bouffants. A la différence de maintenant pendant longtemps ce sont les hommes qui ont le plus portés les bas ou collants qui pouvaient aussi bien être en laine qu’en soie.

La cour masculine portait des chaussures à talons, pour éviter de se salir en marchant en ville mais aussi afin de rehausser la taille qui était un critère de beauté. Ces hommes utilisaient aussi certains stratagèmes (faux mollets, attelles pour éviter les épaules tombantes) sensées les rendre plus élégants ainsi que des couleurs selon leur stature et les personnes qu’ils devaient rencontrer. Plus il y a avait de détail et de couleur brillante plus la personne était importante.

Début du XIXe siècle

Au début du XIXe siècle, les aristocrates français  suivent une mode influencée par l’Angleterre. Les vêtements se simplifient et on porte la redingote, le gilet et des bottes en cuir. Les couleurs qui avaient fait leur apparition à la cour sont moins représentées puisque l’heure est à la sobriété. On assiste alors aux origines du costume pour l’homme. Les tailles sont alors plus minces qu’à l’époque précédente avec certains hommes qui utilisent même des corsets pour avoir une taille plus fine.

costume homme

https://en.wikipedia.org/wiki/Dandy

Au cours du siècle, la mode masculine évolue assez peu, mais on assiste quand même à l’essor du costume trois pièces (pantalon veste et gilet) chez les classes les plus aisées. Les favoris, et les cheveux longs ne sont alors plus en faveur, contrairement à la moustache. Les hommes souhaitant se démarquer le faisaient à l’aide d’accessoires (montres à chaînette, canne à à pommeau, gants) ou grâce à la qualité des tissus.

Depuis le XXe siècle

La mode homme explose véritablement après la seconde guerre mondiale, sous l’influence des soldats américains qui font découvrir les premiers blue jeans. On compte plus de courants depuis la fin des années 50 qu’au cours des siècles précédents. Différentes modes masculines se succéderont et se chevaucheront parfois. Chaque communauté invente le style vestimentaire qui lui convient (Punk, Rock, hippie, New Wave, gothique,…).  Même si elle n’est pas aussi importante que la mode féminine, les hommes donnent aux modes vestimentaires de plus en plus d’importance. Le style d’un homme peut aussi bien être signe de son appartenance sociale que de sa volonté d’être différent.

Mais, ce n’est qu’à partir des années 2000 que les marques deviennent plus importantes que le vêtement. On ne parle plus forcément de mode, mais d’esprit vestimentaire. L’homme, autrefois détaché des influences de la mode s’y intéresse de plus en plus. Le nombre de marques explose avec l’avènement de la vente en ligne et les créateurs développent sans cesse de nouvelles tendances. L’homme moderne est donc entré de plein pied dans cet univers et rattrape à grande vitesse son retard sur les femmes. Bien que l’ensemble de la population masculine ne soit pas encore totalement atteinte, par ce syndrome, elle est en forte progression.