Histoire de la mode féminine : les grandes tendances

mode intemporelle

Les vêtements pour les femmes ont suivis une logique par rapport non seulement à leur artisanat mais aussi à leur place dans la société. On peut ajouter les styles vestimentaires dans le cadre de l’analyse de la place de la femme dans la société. On peut retrouver les grandes tendances de la mode à chaque époque et ainsi voir l’évolution des styles.

De l’Antiquité au Moyen Âge

Que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, avant l’antiquité on a peu de trace de la mode car les vêtements n’étaient là que pour protéger des éléments extérieurs. A l’origine, on prenait simplement des peaux d’animaux que l’on avait mangés pour se protéger.

A partir de l’Antiquité on voit apparaître une vraie volonté de créer des vêtements non seulement pour se protéger mais aussi pour montrer notre appartenance. C’est-à-dire que la manière dont on va s’habiller va démontrer non seulement le peuple dans lequel on vit mais aussi notre place dans la société. Même si à cet époque on a peu de différence on a quand même une distinction afin de montrer si on est noble ou pas. Cette différence va surtout ce jouer sur les accessoires comme les bijoux ou encore les coiffures. De manière générale les tenues des femmes restent légères, on va utiliser le lin venu d’Egypte ou de laine. On se limite à une robe drapée et légèrement ouverte pour lui permettre de réaliser facilement ses tâches dans sa demeure.

Du Moyen Âge au 20e siècle

A partir du Moyen Âge, on commence à avoir des tendances de modes et une forte distinction entre les femmes. La séparation des classes est d’autant plus importante car on doit bien distinguer les nobles des paysans. De plus le corps de la femme devient un élément d’échange qui permet aux familles de faire des mariages d’affaire. Le corps de la femme commence à être soumis à de forte pression comme sa place dans la société. On voit notamment apparaître le corset qui s’imposera réellement que pendant la renaissance.

Les jupes sont très longues afin de couvrir tout le corps de la femme ainsi que les bustiers afin de cacher la poitrine. Même si dans les films d’époques on peut voir des femmes avec de généreuses poitrines, il était rare de trouver des femmes avec sa poitrine visible. La vue de son corps par les hommes n’était réservée qu’à son père et à son mari. Afin de bien cacher ses jambes les femmes portaient des bas en tissus très larges, contrairement à ce que l’on pourrait croire les bas ou collants n’étaient pas rependus.

Depuis le 20e siècle

Depuis le début des années 1900, on voit une forte tendance à la mode féminine. On voit notamment différentes périodes qui marquent des styles vestimentaires. Ce que l’on peut retenir c’est que la taille des vêtements va diminuer afin de permettre à la femme d’avoir plus de liberté de mouvement. Au fil des années les jupes sont de plus en plus courtes pour arriver avant 1945 aux genoux. Afin de quand même protéger les jambes, on voit apparaître les porte jarretelles et les bas coutures.

Après la seconde guerre mondiale, les femmes ont une place de plus en plus importante dans la société ainsi, leur garde-robe s’adapte car elles commencent à porter des pantalons en public. Au fil des années les bas se changent en collants et même si le style se masculinise légèrement, les vêtements très féminins reviennent en force au début du 21e siècle.